Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Oli ©File Le Vent
       
 ©(P) 10fév16 (12) Féiléacàn

 

File le vent comme ces murmures osés
Sucrés du son chuchoté de contours rosés
Où frôlements souverains sont plaisirs de Roi
Jamais démodés en douce proie de l'émoi

File le vent comme ces murmures posés
Au gré balbutiant frissons toujours osés
D'un glissé avisé où papilles de soie
S'étirent enlacées du plaisir qui flamboie

File le vent comme le sourire d’amants
Des hier enviés de ces Amours sonnées
Où se prélassaient lentes ivresses aimées
De lèvres atteintes de fragiles moments

File le vent comme ce regard de nos Temps
Au gré de larmes habillées de nos histoires
Du démenti à les panser aux soirs en moires
Comme à l'aube à les délaisser d'aigris tourments.

Brûlons ces vents lancinants de ce glamour souffle 
Où les cœurs se désirent bailleurs de la chance ;
Fuyons l’éphémère amour d’ailleurs en voyance
Pour régner là, où file l'hier sans essouffle

 

 

Tag(s) : #Poésie_Quatrain, #poésie_12syllabes, #poésie_confinement, #poésie_2016_2017
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :