Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Oli ©Le Funambule     

©(P)-12/07/16  ( 10) Suba

 

Près de l’arbre mort caressé d’une onde

Revis ton espoir baigné d’eau-miroir

Soupirant les torts à ne jamais voir

Au chœur de la Vie, à chaque seconde ;

Tristesse du jour loin d’âme du soir

 

Que regardes-tu, en l’onde de lune ?

Ô.. se reflétant au fond de tes yeux ;

La sérénité d’amour mélodieux

Ou la vanité, égarée en dune

Ce jour du Pyla de mots en adieux

 

Jouant funambule long de la branche

Noyée, irisée de larmes d’Amant

D’allers et retours sous regard clément,

Tu brises le vent au rythme de hanche

Invitant les mains à un déploiement

 

Tu me tends la main pour te sauver l’âme

Du tréfonds odieux de l’hier du tort,

Où tes consonnes choquaient douce mort ;

J’offre cette main à Vous guider, Dame !

En l’Île-demain, où se meurt le sort

 

 

Boétiane     23 novembre 2016 0 h 40 min

De Boétiane (TLP) (le) 30 Oct 2016 – 10:15 PM

miroir en mille morceaux entrechoqué de consonnes choquées

comme les funambules aiment à improviser . . ….sous les ombres de la lune

_where shadows  bow,    yellow : )

 

Véronique Monsigny 13 juillet 2016 17 h 11 min

je suis sous le charme.. chapeau Poète !

 

Florent M     23 novembre 2016 0 h 37 min   TLP) (le) 27 Oct 2016 – 8:12 PM, 

Un magnifique poème mêlant habilement la musicalité des mots,

la grandeur de l’amour courtois, une pointe de sensualité

et l’indicible bonheur de vivre dans le regard d’un être aimé !

 

 

Tag(s) : #poésie_10syllabes, #poésie_confinement, #poésie_2016_2017, #poésie_quintil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :