Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Ô.. Me suis perdu sous un ciel durant l’aubade

Lisant pages de Songe d’une Nuit d’Eté

Dans la forêt visible tréfonds de nos songes ;

-Où êtes-vous La Muse la nuit de vos Noces

De ce flottant parfum s’endormant invisible.

 

Mallonge auprès de cet épineux cèdre à l’ombre

Ô.. du sens introuvable qu’il me reste au clair ;

-Réveillez-moi de la paréidolie folle

À ce souffle osant l’espérance d'une aurore

De l'exhalaison fleurante... Vous ressemblant

Bord de labyrinthe aux soupirs manquant de Vous.

Ô.. Me suis perdu à l'extrême de la nuit

Du silence aux souvenances endormant limbes

Sous les feuilles rousses et perdues, sifflotant

L’air éphémère s'épuisant de sa lumière

Paressant l’ivre amertume... d’un soir sans lune ;

-Réveillez-moi amoureusement à l'aurore

De ce baiser badinant la folle aventure

Délivrant l’âme de l’étrange... solitude.

 

M‘allonge éveillé... encor sous le ciel voilé

Auprès de Vous les yeux clos à ce ressenti ;

-Endormez-moi du visible de vos beaux songes

Sous la canopée céleste... aimant galaxies

Au bord de l’Univers où respire la Vie

Un doux clair de lune...  jusques à ce miroir.

 

Ô.. Me suis perdu sous un ciel  durant l’aubade

De quelques mots rêvant de Vous d’une ballade

Bord de labyrinthe où chante... un songe à la nuit

 

 

©.. Bord de Labyrinthe

© (P)-20/01  à Diva (12) Y9

 

Tag(s) : #poésie_12syllabes, #Poésie_Sixain_à_huitain, #poésie_Années_Yb, #poésie_confinement
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :