Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Assis sur un banc contemplant l’océan

des corps embrassés de baisers et murmure

des yeux éperdus de la nuit et son vent

vagabondant limbes d’une signature

 

Doucement d’un souffle de vagues au vent

me dessine les joues d’une chevelure

s’amusant du fait d’offrir folle aventure

assis sur un banc contemplant l’océan

©Corps Embrassés

© (P)-25/05 …Day (Rondeau Rd,11) Y0

 

Volent des goélands pleurant face au vent

Nous ignorant s’amusant de leur voilure

comme tes cheveux glissant au mouvement

des corps embrassés de baisers et murmure

 

Assis sur un banc détournant l’autrement

de la nuit étoilée soignant sa parure

Ô.. contemplons la lune de sa dorure

des yeux éperdus de la nuit et son vent

 

Les heures passant remontant l’océan

présentant marée basse à ranger voilure

Nous embrassèrent de mots d’un joli vent

vagabondant limbes d’une signature

 

La brume matinale de sa fourrure

Nous éveilla d’un sentiment soulevant

frêle regard tremblant au vent exhalant

ce désir du baiser fou comme gravure

 

assis sur un banc

.

 

Tag(s) : #poésie_Sonnets_Rondeaux, #poésie_07_09_11syllabes, #poésie_Années_Y
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :