Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Oli ©Personne à l'Ombre

©(P)-23/07 (8,12) YouC *X1

Il n'était venu guère à l'esprit de personne

Au long du quai rochelais les jambes battantes

Au-dessus de l'eau sauvageonne

Au-dessous de cris de mouettes agaçantes

Que clarté jouait l'empoisonne

 

Comme étouffé sur leur séant

Personne ne songeait à ce Dieu traversant ;

C'est qu'il aimait de parodie... briller au jour

Jouant auprès de personne drôle d'amour

Jusqu'à y laisser trace autour

 

Les jambes battantes semblaient dire louanges

A ce que la marée basse oublie ce silence

Tant les pieds rougissaient du manque de présence

De l'eau comme parfois des anges

Prenant forme au regard en transe

 

Il n'était venu à l'esprit

De personne que marée haute ne viendrait

A l'heure briguée de ce qui semble prescrit ;

Un goéland s'en amusait

Rappelant ce désir d'eau d'un plongeon surfait

 

Et puis vint un nuage de l'égarement

Voilant de l'osé.. l'interface ;

Des bras s'élevèrent au ciel sans autrement ;

Personne ne conçut l'audace

Qu'il versait dernières larmes à... l'étirement

 

..Personne à l'ombre... n'attendit la fin de marée basse

 

 

Tag(s) : #poésie_Années_X, #poésie_quintil, #poésie_Bisyllabes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :