Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C’était le jour J.

Parti pour une autre Terre comme apparue en ses rêves

dans quelque coin reposé de la mémoire,

il découvrit cette Demeure ancienne, abandonnée des souvenirs

de chacun, de l’histoire et de ses grimoires.

Même les hectares s’étaient appauvries au fil des saisons

laissant en place une végétation terne, en manque d’âme.

 

Plus un arbre, plus une fleur,

plus un oiseau, plus un insecte… ;

juste une Terre endormie, respirant doucement,

survivante d’un ancien Royaume où vivait l’Amour.

 

Bizarrement, les Terres avoisinantes affolaient le regard

de paysages doucereux en couleurs et parfums s’ennuyant.

Même le Ciel et ses nuages contournaient cette Demeure

comme devenue inutile du sobre aux cœurs des hommes.

 

La vieille Demeure restait solide toutefois de ses pierres de taille

d’un Temps lointain où se respectait encore l’Art.

Hormis ses volets clos déhanchés, elle préservait l’indicible cachet

gracieux au premier regard, et mystérieux de son abandon.

 

 ©Demeure de Vie

©(P)-15/0 à You C.  *Y7

L’intérieur quoique d’aspect vétuste, paraissait en bon état

décoré de draps blancs anciens de formes lasses recouvrant une Vie

de meubles d’époque, de l’oubli d’essences s’étant reposées

comme pour ne pas être effacées de la parade d’antan.

 

À l’étage, à gauche d’un escalier droit en vieux marbre rosé, de la fenêtre,

la Vue se perdait sur des collines verdoyantes composées de bois et prairies.

 

Las, son impression fut qu’il manquait des éléments essentiels à cette Terre ;

le Vent, l’Eau,

le Parfum, le Murmure,

la Vie et l’Amour.

 

 La nuit venue, allongé sur un lit d’aventures et songes anciens

 simplement sur un plaid, il s’endormit entraînant des rêves

 à le bercer d’histoires chatoyantes, redonnant à la Terre l’ Espoir.

 

Les jours suivants, d’un pas allant, il amena l’eau,

plantant des arbustes et diverses fleurs à couleurs éparses

aérant la Terre comme son regard décorant l’Espoir.

 

Et le Vent revint un jour

amenant les nuages et la pluie,

amenant les oiseaux et les insectes,

amenant les animaux de la Terre,

réveillant cette nature endormie et Gent

grâce à la Connaissance et l’Amour

ayant su écouter la VOIX de la Vie ;

celle qui réveille

la beauté et sa bonté,

celle qui Vous guide

si Vous apprenez à l’écouter,

à la comprendre sans haine,

du léger de la rosée plaisant au Cœur.

 

 

Tag(s) : #poésie_Années_Yb, #poésie_LibSyllabes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :