Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sous un ciel parfumé au démesuré bleu

Larmes abyssales flottaient au coeur des yeux

Observant goélands parader en les Cieux

Où se lisait miroir à oublier houleux.

 

La mer délectable d’un blanc psyché alleux

Se traina éclairée de saltos périlleux

D’amis marins lointains toujours audacieux,

Où l’envie d’y plonger Vous rayonna, à feux.

 

Las, comme ensorcelée, ne jaugeant la ruine

De l’aube lancée d’Océan d’une bruine,

Au Pallidum hué de la conque à Triton ;

 

Sombra lit de l’Amour au gré de l’éphémère

Des soirées de l’Amant en l’effroi Cupidon ;

Est Mirage de Vie où l’Ombre se murmure

Oli ©Mirage de Vie

©(P) -28/06/94 à Rochelle (sonnet 12)

1ère étude cf

https://olidelab.over-blog.com/2019/05/pastels-bleus-delloly.html)

 

 

Tag(s) : #poésie_Sonnets_Rondeaux, #poésie_12syllabes, #poésie_Années_P
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :