Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Du haut de la Colline des Cieux
vous nous voyez Ô.. lutter au mieux
nombreux au confinement, inquiets
d’autres à soigner des patients, inquiets
de leur état tant décrit, de lots
de Médias, les Rois des maux de mots !

Mourir une heure, un jour, de fait
est misère de notre vie, : trait
d’un Temps laissant place à d’autres âmes
d'un cycle ne demandant vacarmes
de Médias Nous citant le danger
en Nous prévenant sans Nous ménager !

Voyez mon cher frère disparu
un jour, sans Terre, disconvenu,
la Vie en ce Temps crie “la douleur”
en ces âmes citées ! impudeur
tel nombre s’oubliant sous un nombre
suivant, d’une moissonneuse sombre !

Je ne sais s’il existe autre Monde
accueillant les âmes d’outre-tombe ;
j’ose y croire pour un jour, revoir
tous ceux qui ont dépeint mon miroir
de la Vie, de sa folle existence
éclairant ces yeux de l’élégance !

Dix avril, que de tristesse énoncée
ce jour d’un Christ mort Ô l’âme épuisée,
ce jour récitant placidement liste
de gens décédés d’un chiffre : kyste
d'angoisse atteignant contaminés
comme ceux qui ne sont encor damnés

Voyez-vous mon frère qui m’écoutez
l’Espérance est comme vous le savez
le remède à la vie sans une crainte
que chaque pas annonce la complainte
malvenue d’un clandestin invisible :
demain, devrons vaincre l’imprévisible !

Je rêve encore de nos aventures
d’autant plus confiné de quadratures
de la lune au soleil de quelques phases
désorientant l’axe de paraphrases ;
votre anniversaire ose me regarder
raison de plus, à l’heure, de rêver !

Oli ©…Du Haut de la Colline
10avr  -YouC (09,10)   -23ème  Volet. X0

♦♦♦

 

 

Tag(s) : #Poésie_Sixain_à_huitain, #poésie_Années_X
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :