Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

On suppose cent-mille choses

Soirs et matins Ô fainéants

Comme s’enfuir loin du printemps

Et de l’hôte tuant les roses !

 

On suppose cent-mille choses

Le regard noir au vain miroir

Trompant l’espoir jusques au soir

Nous endormant, sombres névroses !

 

On suppose cent-mille choses

Face aux médias gravant la mort

De numéros du mauvais sort

Des pauvres gens aux ecchymoses !

 

On suppose bien peu de chose

Après la mort d’un Être aimé ;

Des souvenirs d’un Temps pâmé,

Un soupçon de métempsychose !

 

...D' un matin surpris au soleil

L’Espérance anime l’éveil !

Oli ©…On Suppose

                      ©(P)-22/04…YouC(8)-X0

 

 
corine.ccw 20jan 2020On suppose...et le destin dispose...nous laissant avec nos névroses...👏💐🦋

 C’est superbe et tellement vrai !💜💕🌸💞
 
pluiedesable 20jan 2020.  C’est vrai que l’on suppose souvent, nous ne sommes sûrs de rien ou si peu. J’adore ton poème comme j’adore sa fin 👏❤️
Tag(s) : #poésie_08syllabes, #poésie_confinement, #poésie_Années_X, #Poésie_Quatrain
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :