Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Se mirant au creux de ses yeux,

Cherchant pardon d’hiers perdus,

Par crainte, d’un demain sans dieux,

Muse lisait sous-entendus !

 

L‘observant nue, de son pardon

Enfoui, au tréfonds de ses songes ,

L’Amant ressassait ce bourdon

De mille sentiments qui rongent.

 

Puisque sa vie se baladait

Sur l’île sans un vent d’Osés,

Où tout souvenir se taisait,

Muse chanta les Alizés.

 

Face à ce vent, où vie se pose

Et, où l’amour ne s’y oppose,

L’Amant ouvrit de son pardon

Sentiments ailés, tel un don.

Oli ©Pardon

©(P)  -13/05   (8) Sandy Y5

 

chris.alive42  24août 2020  Un joli pardon tellement bien écrit 😍😍🌹🌹
Tag(s) : #poésie_Années_Yb, #Poésie_Quatrain, #poésie_08syllabes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :