Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Xinapa, voyez-vous ce doux silence

imperceptible du hêtre : l’absence

n’apporte rarement de l’Espérance

aux regards s’évadant en quelque errance ;

– Paris a beau resplendir de lumière,

allongé sous un hêtre est conseillère !

Voudriez-vous que je sois ce silence

Ô Vous écoutant moments d’abstinence ?

Y verriez-vous un signe de chance

élément essentiel à la dormance ?

Zoé pourrait être la particule

Vous inspirant battant ce ventricule

osant me répondre au doux vent d’un songe

un soir sous un hêtre de l’insouciance

saisie du regard porté d’insistance !

C‘est ce silence porté….. Vous enchante

encore jusques à la nuit tremblante

dessous frétillant sous la nonchalance

osant l’émotion d’une brise au songe

une pensée s’estimant jour de chance

xilophonique à notes en balance !

Sensiblement sous ce hêtre au silence

irradiant l’attente à l’évanescence,

libertinage évade un Temps l’absence !

Etendez-vous auprès du petit Prince ;

Nulle autre ne pourrait jalmince

ce soir de présence de son silence ;

Ecoutez-le dorloter l’indécence !

Oli ©Silence !
© (P)- 15/08     YouC (10) *Xinapa13 X0

Hubert-Tadéo Félizé  16 août 2020 9 h 32 min

Toujours merveilleux écrits mis en écrin d’embellissement afin que nos yeux de lecteurs

s’évadent au plus haut du beau !

isye.aa 16aot 2020 👌superbe👏

 

corine.ccw 16aot 2020Très beau poème et les références sont magiques : les astres, le Petit Prince, la nature...on ne peut que se laisser porter par les mots 👏
 


 

Tag(s) : #poésie_10syllabes, #poésie_Années_X, #poésie_Xinapa, #Poésie_Neuvain_&+
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :