Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il se reposait à trois-quart ouvert,
présentant un dos de mots et images, 
sur un accoudoir,  fauteuil style vert,
cachant contenu, aux regards peu sages

Il faut Vous dire qu’un sommeil latent
habillait l’homme un peu courbé, en somme,
fond de l’assise, la tête penchant,
s’étirant d’un rêve émettant consonne

Le Fil de l’Epée l’attendait, ce Temps
comme indéfini de Raisons à lire
chapitres suivants, jeudi de printemps
sur Quai d’Austerlitz,  savouré d’inspire 

Ne pas tout prescrire est devoir d’un Chef
d’autant, cas de Guerre, il est selon dires 
jour de mois de Mars, discours sans relief,
afin d’ajuster sans lourdeur de mires 

Le Caractère est Guide du Pouvoir,
Jamais De Gaulle  n’eut proscrit le Livre !
Vous l’avez perdu en le laissant choir
com’ non essentiel à la Vie du “Libre”

Il se reposait à trois-quart ouvert,
attendant la main le saisir d’encore
lui tournant pages, procurant concert, 
à passions, le déroutant de Pandore !

 

Oli ©…Il se reposait
©(P) -09/11  YouC(10)  -Jour011 (chap 3) X0

          NB (le Livre est Elément essentiel à la Vie)

 

Tag(s) : #poésie_confinement, #poésie_10syllabes, #Poésie_Quatrain, #poésie_Années_X
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :