Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sous la blanche fenêtre, un jardin se repose

abandonné des vents Ô puisqu’il n’en dispose !

 

Du souvenir de l’Hiver, des feuilles en miettes,

emmitouflées de brins d’herbes d’allures vertes,

se compostant au sol invitant le Printemps

à renaître l’Amour, de la Vie, cours du Temps !

le jardin de sa lenteur tente de s’éveiller

sous regard de chimère en proie, à sommeiller,

Tant la douleur de l’heure est complainte du vent

Tant l’absence de sons est un cri, au levant ;

sous la blanche fenêtre, un jardin se repose,

confiné, soupirant du Temps qui l’indispose !

 

Une blanche palombe erre de petits pas,

Ô quelques insectes s’aèrent autre glas,

belles grives et moineaux sautillent sur branche

ravis du silence des chats dormant en chambre

veillant à leurs héros confinés en appart ;

Tout semble être équilibre au jardin sommeillant,

pourtant Rue de l’Espine erre Mélancolie

d’écriture au jadis : la Vie s’est endormie !

sous la blanche fenêtre, un jardin se repose,

une ombre le regarde au vent qu’il recompose !

 

Pensée vagabonde se plait de l’Espérance ;

souriez aux enfants apportant l’importance,

le jardin fleurira, un matin au soleil

et danserons jusques à la lune à l’éveil !

 

Oli ©…Un Jardin se repose

28mar -YouC (12)   -12ème  Volet X0

 

 

Tag(s) : #poésie_12syllabes, #poésie_confinement, #Poésie_Neuvain_&+, #poésie_Années_X
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :