Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il est un Jardin dont je me souviens si peu
un Jardin oublié au bord d'une rivière !
Ô.. Vous souvenez-vous de son abord sableux
nous y laissions tantôt des mots tantôt poussière.

Un Jardin oublié au bord d'une rivière
de ses parfums et sons nous amusait joyeux !
Nous y laissions tantôt des mots tantôt poussière
pour le plaisir des sens s'endormant du soyeux.

De ses parfums et sons nous amusait joyeux
ce Jardin mystérieux com’ douce tanière !
Pour le plaisir des sens s'endormant du soyeux
nous aimions le ballet d'abeilles et lumière.

Ce Jardin mystérieux com' douce tanière
c'était ce Paradis éblouissant nos yeux !
Nous aimions le ballet d'abeilles et lumière
jusques à tard l'été nous étirant heureux.

C'était ce Paradis éblouissant nos yeux
le Jardin oublié de son Être enchanteur
Jusques à tard l'été nous étirant heureux
sommeillions allongés près des fleurs et senteurs.

Le Jardin oublié de son Être enchanteur
vivait de l'amour choyant son mystérieux !
Sommeillions allongés près des fleurs et senteurs
il est un Jardin dont je me souviens si peu.

©Jardin oublié
© (P)-25/11   (style Pantoum,12) *Y8

(Le Jardin oublié des gens et de leur Terre)

 

Tag(s) : #poésie_Sonnets_Rondeaux, #poésie_12syllabes, #Poésie_Quatrain, #poésie_Années_Yb
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :