Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C‘est un dimanche se déshabillant

du repos de l’heure Ô se dépliant !

 

Comment reconnaître l’ombre du dimanche ?

plaisir d’un repos, serait-ce vaine chance ?

les jours se passent loin du son d’arquebuse

de rouges motos dépassant la mesure ;

les jours se passent sur l’écho d’un naguère

de mots se devinant aux lèvres-bruyère

comme une vague glissant au vent céleste ;

jours se passent au vent d’info, indigeste,

sonnant larmes, limbes d’âmes inconnues

révoltant pensée de nos peurs retenues !

 

L‘ombre du dimanche au silence à midi

comme chaque jour aux côtés de Guipsy

s’allonge autrement sous une bise froide

réveillant l’hiver de vents en escouade

Comme chuchotant qu’il faut presser le pas

Comme chuchotant qu’il faut être chez soi

Ô donnant raison au fou confinement

quoiqu’on en pense, jamais de l’autrement,

pour recouvrer l’heure ordonnant son horloge

le jour où Covid périra sous la forge !

 

C‘est un dimanche se réajustant

de l’Espérance à ce Temps subsistant !

 

Oli ©…L'Ombre du dimanche

29mar  -YouC (10, 11)   -13ème  Volet X0

 

poesies.feeriques 👏👏👏❤️.  christinegautheronchristy  😔😔🙏😍

thygraph  👍👍👍  

ChanTal-C    30 mars 2020 23 h 06 min

Oui, comment s’endormir en ces temps redoutables ?

Est-il possible de faire abstraction de ces pensées qui rongent ?

Quand arrive le soir, il faudrait que l’espoir efface tout ce noir…

Très très beau poème amenant du courage face au confinement…

Merci beaucoup Oli         Chantal

Tag(s) : #poésie_confinement, #poésie_Bisyllabes, #Poésie_Neuvain_&+, #poésie_Années_X
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :