Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mirage... Ô mirage

avez délaissé ce souvenir

au soir où désirais revenir

goûter ce voyage

sans me prévenir de la bruine

sans m’aider à percer blanche brume

loin du sommeil et de vagues rêves

surfant vastes légendes et sèves

 

Mirage... Ô mirage

rendez-moi ce doux déshabillé

de ce souvenir fort éveillé

goûtant ce voyage

soir d’un serein crépuscule rose

caressant à l'heure douce pause

Dame s'observant du langoureux

au bord du lac miroité de Cieux

 

Mirage... Ô mirage

je Vous ai dépouillé le passé

de ses franges et de ce lassé

miroitant voyage

dès le matin sonnant de l’automne

ventant souffle du jour monotone

là où tout décline de sa chair

où tout se détache d’un vent clair

 

Mirage... Ô mirage

pourquoi ce temps me poursuivez-vous

au matin de formes et traits flous

tombant désoeuvrement du voyage

entrepris la nuit

au silence où s’efface le bruit

déjà son souvenir Ô s’estompe

même de l’aide de doigts sur tempe

 

Mirage, mirage

que désirez-vous au vent de moi

loin de vos yeux bleus et de l’émoi

dévêtant voyage

même au beau soir de son contenu

avez oublié le convenu

de laisser limbes s’épanouir

au gré du vent puisant mon désir

Mirage... Ô mirage

évidemment j’ai besoin de Vous

d’un temps à autre à ces moments fous

ré-imaginant l'orbe en voyage

aux heures me plaisant fort à vivre

élans du survivre

sans raison juste Ô comme il me plait

au-delà saisons et du parfait

 

Mirage... Ô mirage

avez résigné ce souvenir

du sombre soir sans un prévenir

lassant ce voyage

pourtant là je caressais la Vie

de tous subtils mots et de l’envie

sans un seul prétexte d’existence

simplement du cœur et de vivance

 

Mirage... Ô mirage

sachez que souvent je Vous admire

même loin de Vous et d’une spire

pensant au voyage

nûment humain j’aime décider

ce moment diaphane à rêver

cet instant savoureux de ma quête

comme au soir avec qui je souhaite

 

Au large d'aquilons un vent calme

se rose de la vie auprès d’Elle

matins et soirs  d’une ribambelle

de héros rythmant Vie d’une Dame

raffolant au crépuscule rose

m’observer de l’ose

de ses yeux pers mirant ce voyage

….Mirage... Ô mirage….

 

©…Mirage... Ô mirage…

© (P)-15/09    à Muse S (5,9) Y8

 

 

Tag(s) : #Poésie_Sixain_à_huitain, #poésie_Bisyllabes, #poésie_confinement, #poésie_Années_Yb
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :