Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Prendre un Café dès l’aube au Joker’s et penser,

prendre un café dès l’aube et du goût, se poser,

prendre un café dès l’aube au Marly de l’embrase

le regard aux miroirs et leur magnificence,

le regard se perdant Temps de l’évanescence,

le regard en vos yeux troublant d’un sort l’angoisse,

la jetant sur vagues au large de nos quêtes

à danser au dehors sérénade à claquettes

à chanter mélodie plaisant au rouge-gorge

Nous récitant l’ode contant fin de l’horloge

 

Prendre un café dès l’aube au loin de folle entrave

ne serait-ce…. sublime au lieu de vile cave

à se cacher de Vous, Covid ! dépourvu d’âme

et de l’élégance méprisant vague-à-l’âme,

meurtrissant en lâche nos corps de l’oxygène

Ô puisque invisible, Nous tenez en haleine

au bord de Psychose jetant injuste opprobre

au promeneur passant com’ jeudi noir d’octobre

alors qu’il est com’ Nous à réclamer le sort

à votre cellule   d’une vilaine mort!

 

Pensée vagabonde se plait de l’Espérance

n’en doutez-pas au soir soufflant noble apparence,

au matin s’éveillant d’un beau jour flamboyant

un Café dès l’aube se vivra…  bienveillant

Oli ©…Un Café dès l'Aube 

©-26/03 … (12)YouC 10ème volet X0

 

Tag(s) : #poésie_confinement, #Poésie_Neuvain_&+, #poésie_12syllabes, #poésie_Années_X
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :