Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Au bout du chemin bordant l’horizon

Un dolmen s’endort à l’ombre d’un chêne

Guettant le passant cherchant l’oraison

En son tumulus d’essence érogène

 

Il tremble de froid en cet hiver bleu

Souffrant Ô.. des vents se faufilant mornes

En son home gris brisant le tonlieu

Arasant âmes d’un Temps de leurs dogmes

 

Même l’effraie habituée des lieux

Ô s’est terrée loin des tourments bien sombres

Oubliant sa voix qui plaisait aux Cieux

Du bel automne… effleurant blanches tombes

 

Au bout du chemin se fondant au ciel

La brume levée libéra le vent

De son emprise gardant l’essentiel

Ô.. du mystérieux bel envoutement

 

Au près s’entendit le chant d’un cours d’eau

Frétillant  faune dormeuse d'aisance

À tenter l’envol montrant sa présence

Avant que bise ne voile ruisseau

 

Ecartant le Ciel de son gris manteau

Le soleil offrit quelques rais-bonheur

Aux curieux du lieu amoureux sans peur

Aimant la beauté ornée d’un fronteau

 

Amants du midi Ô.. se baladant

Frémirent comblés de l’instant fragile

S’embrassant osés d’un amour agile

Offrant au dolmen... la douceur d’un Temps

 

 

Oli ©…A l’ombre d’un chêne

©(P)-08/03  à Helly (10) -P7

 

 
correze_or 16mai2021 Superbe poème 😍 un bonheur à lire… une douceur ineffable !… merci pour ce cadeau 💝
ama_41 16mai2021 Superbe ! Quelle poésie ! Un véritable tableau vivant tout en légèreté... Bravo et merci 😍❤️
Tag(s) : #poésie_10syllabes, #Poésie_Quatrain, #poésie_Années_Pb
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :