Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une brise au doux tremolo

Caressant vagues cristallo

De reflets bronze jeune-lune

Mirait Demeure taciturne

En manque de ses doux amants

Endormis en tréfonds charmants

Quelque part sur le continent

Enlacés sous draps...  forcément

 

D’un coup avaient quitté Belle Île

Peu avant la douce tempête,

Par crainte d’être les noyés

De la nouvelle année Deux mille

Annoncée comme grande fête

De fiers lieux tant et tant choyés ;

...Avaient renoncé à l'Amour

Dans la Demeure...au froid tambour

 

Demeure avait froid d'une odeur

S’accrochant au parfum de Muse

Flottant au vent d'ose... douceur

Réchauffant le Bois de l’Excuse

Laissé là, au bord du départ

Aux bras du Prince... son Guépard ;

...Las, s'étaient détournés du vent

Négligeant complainte du Temps

Le vent souffla d’hurlements vains

Se heurtant aux murs d’incertains

Se gardant bien de céder once

De pierre ancrée comme réponse

À la douleur de « solitude »

Gémissant une inquiétude

Eloignant là, lointaine Muse

S'égarant en Terre diffuse

 

Pauvre Demeure déventée

Brisée d'une feuille teintée ;

Fenêtres fêlées s’écrient d’âme

Perdue d’une misère à flamme

Au gré d'un vent fort solitaire

Gommant traces Ô de l'histoire

D'une Dame, au loin de Quidam,

S'étant perdue sur... macadam

 

 

Oli© la Demeure Brisée

©-08/06  -Imogen (8) *Q1

 

 
elalie.ecrit 17mai 2021. Ce poème est très touchant... 👏💙
Tag(s) : #poésie_Années_Q, #poésie_08syllabes, #Poésie_Sixain_à_huitain
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :