Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Observant sombre ciel des derniers mots du jour

Avant que Nuit se noie sous des vents sans amour

De mots... nés du tréfonds de limbes sans un fond

Voguant comme perdus en miroir d’eau-typhons,

S’oubliant de vagues en vagues au Néant,

Chercha... tel naufragé,  Rocher du Flamboyant.

 

Incertaines Amours sous la robe lunaire

Riant des étoiles de souhaits de belle Ère

Couverts de fragrances à grisaille éperdue

D’un jamais affaibli puisant l’humeur perdue ;

L’avait quittée, sans bruit, pas feutré, sans un mot,

La charmante Inconnue... d’un doute soubresaut.

 

Avant que Nuit se noie sous des vents sans amour

Cet éveil de songes l’avait perdu... d’humour

En Naufragé-matin d’une Terre lointaine

Au détour d’un regard, côté de l’oreiller,

Où brouillard, de formes en pensées, s’effrayait

De la chaleur morte... d’une aube peu fredaine.

 

L’avait cherchée, recoins inavoués, traînants,

Déjà, au soir... ressentait... négligés frissons

De froidure, d’instants naguère polissons ;

-Disparue dès l'aube, l'ennui  lâcha sonnants

Après que Nuit se noie sous des vents sans humour,

Sculptant enivré...  vaine Lanterne à l’Amour.

 

Oli©Naufragé du Matin


                   ©(P)-25/04.   (12) Ccy Q0

 

 
christinegautheronchristy 11jun 2021 So beautifulmaria.delcid.129 11jun 2021 Si agréable à lire..Merci 🙌audrey.eden974 11jun 2021 Un poème fort et doux à la fois.
Tag(s) : #poésie_12syllabes, #Poésie_Sixain_à_huitain, #poésie_Années_Q, #poésie_confinement
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :