Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Comme une peur qui se réveille

A l'éclat brisant les volets

Clos pour taire jour qui sommeille

Il ferme les yeux et secrets

 

Du sommeil s'étant trompé d'heure

Quoique le soleil soit figé

Comme prisonnier en Demeure

Il s'endort d'un songe en plongé

 

Songe au-delà de l'horizon

Bercé de vents soufflant l'aurore

Ecoutant fado... bord d'amphore ;

 

Songe le laissant Maître d'ombres

Sommeillant... sans devenir sombres

Aimant dimanche... en doux poison

Oli ©Sommeil à l'Aube

©(P)-08/07 (8) YouC *X1

 

 
maria.delcid.129 08jul 2021 Très beau 🔥
thygraph 08jul 2021 👏👏 pour ce beau poème
correze_or 08jul 2021 Vraiment très beau 🤩 😍❤️❤️❤️
eli.saie 08jul 2021 Moi  aussi je reste sans voix. 😉 Un plaisir à lire et relire. Bravo. 👏🙌❤️
christinegautheronchristy 08jul 2021 Je reste sans voix tellement c’est beau🙏❣️🌸
Tag(s) : #poésie_Sonnets_Rondeaux, #poésie_08syllabes, #poésie_Années_X
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :