Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Atalanta se lamentait

D'ailes sombres au bleu maltais

L’empêchant d’embrasser ce Prince

Autre que caresser l’épaule

En s’y posant : espoir bien mince

D’un papillon cherchant le pôle.

 

Devait-elle lui souffler mot

Frétillé au coin de l’oreille

A l’abri de vent esquimau

Où y voler est impossible

Étant perdue de ce merveille

D’hiver à l’humeur insensible.

 

 

Oli © Évanescence Ailée

© (P)-14/04  à Carmen (8) * Y6

 

 

Devait-elle vibrer des ailes

Devant les yeux pers à mourir

Où parfois s’y noyait désir

D’une fantaisie devinée

À se déshabiller d’apnée

D’envie coquine et bagatelles.

 

Devait-elle lui montrer vol

Pour qu’il la suive d’un envol

De voyelles couchées en Elle

Dessinées de couleurs sur ailes

Oubliant vent et bruissement

Se souvenant l’instant charmant.

 

Devait-elle quitter Madrid

Pour briller d’été en Florid'

Guidée par la belle émotion

À fuir toute résignation

De l’abandon du preux Amant

A aimer l‘instant si charmant.

 

Papillonner de doux parfums

En parfums, fuyait ses matins ;

Désir à demeurer cet Être

A belle aube sans le paraître ;

Ne devait quitter Respiré

Du beau demain considéré

 

 

Tag(s) : #poésie_08syllabes, #Poésie_Sixain_à_huitain, #poésie_Années_Yb
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :