Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’orage s’était tu sous silence des Elfes

Resserrant les amants, de crainte, d’une absence

D’un bruissement des sens au murmure à faïence

En les draps de coton, de nuit vermeille à Delphes

 

Ils ne dormaient guère, s’observant sans misère

Riant de leurs frous-frous Ô.. jamais réclamés

Depuis leur Amour né un beau jour de croisière

Seuls à louanger mers et frissons acclamés

 

Fripons dauphins roses s’adonnant aux ébauches

A jouer du soleil se mirant en leurs flancs

Tentèrent attirance à ce qu’ils les chevauchent

Au-delà de l’Île aux murmures nonchalants

 

L’aube les regardait,  ces Amants du lointain

Se gardant du trouble, les unissant divins

À les réveiller là, de l’Amour d’écrivains

Où se murmuraient mots de l’épuisé matin ;

 

Éblouis, du sommeil, de douceur enchantée,

Les Elfes chantèrent la ballade enfantée

 

Oli ©le Silence des Elfes

©(P)-21/04  (12) *Kary. Y6

 

 

SandraL  24 novembre 2018 12 h 58 min

c’est tout juste magnifique..! vraiment splendide Oli 😘😘😘😘mercis.   Sandra

 

Féerique, merveilleux comme un conte et inattendu ❣️🙏 Bravo🌸
 
l_onde.blue 27aout 2021 😍👏🏻 J'adore !!🌹🐬🌹
Tag(s) : #Poésie_Quatrain, #poésie_12syllabes, #poésie_Années_Yb
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :