Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Plage s’est offerte
Ce matin, d’oubli
De mon pas alerte
Au saut de ce lit
D’autrefois, le vôtre ;
Du jour, d’un silence
Soupirant présence
Du vide : -Vie autre !

Plage s’est offerte
Ce matin sans cris,
Désabusée : mouette
Flotte en le bleu-gris
D’un ciel, Ô.. commun,
Observant l’absence
Détournant le sens
D’attendre demain.

Plage s’est offerte
Ce matin à larme,
De l’iris bleuté
Glissant d’âme svelte
Sans un cri, sans arme,
Simplement ôtée
De son lac embué
Où tristesse se muait !

Au large, un Brick
Se glisse d'unVent,
Oubliant  l’avant
D’un tragi-lyrique
Soufflant, d’une fièvre
Soulevant la lèvre
D’une courtisane,
Si belle Océane.

Et le Temps se lasse
Du gris de l'efface
Des amours perdues
De vies confondues
Flottant d'un regard
Mirant un brouillard
Où larme se pose
Et soir se repose !

 

Et tel le vent, souvenirs s'emmèlent ça et là !

 

 

Oli ©Au Large, l'Oubli...

©(P)-18/06  *kelly(5). Q5

 
christinegautheronchristy 21nov 2021  C’est vraiment très beau, tu décris ce large silencieux et immense et tu fais chavirer magiquement mon coeur♥️💙audrey.eden974 21nov 2021 👏👏❤️
Tag(s) : #Poésie_06_05syllabes, #Poésie_Sixain_à_huitain, #poésie_Années_Qb
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :