Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Malgré l’âme désireuse au soir intense

La grâce s’est enfuie de trop d’impatience

Comment lui conter ces gris regrets amers

Au soir revenu tombé impertinent

Ignorant le sens même de mots en vers

Face aux méandres du Temps évanescent

 

Pourtant au beau miroir, Vous vous regardez

Ineffable beauté que vous réclamez

En saison où jamais ne se perd l’amour

Recueilli divin jour  du hasard d’un songe

Bord d'un jardin à l’aphorisme glamour

Vous observant face à la rose qui songe

 

Quoique la force de ce désir intense

Vous ait conduite bord de folle pensée

Coquine d’un effeuillé rose d’Hortense

Murmurant des mots de nature insensée,

Vous en connaissiez déjà sa tragédie

De ses méandres  puisant sauvagerie…

Oli ©Méandres au soir

©(P)23/07 …  Karol (11) Y6

 

Tag(s) : #poésie_07_09_11syllabes, #Poésie_Sixain_à_huitain, #poésie_Années_Yb
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :