Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sous le Pont d’Austerlitz Seine se magnifie

promenant le regard sur les Quais vers Bercy

de frêles gris reflets d’arbres Ô s’observant

comme pour exister de leurs ombres plaisant

aux promeneurs de belle heure aimant y laisser

au miroir impromptu... leurs souvenirs glisser

 

Sous le Pont d’Austerlitz Seine argentée s’écoule

promenant le regard d’un irisé de houle

le glissant au Louvre rêvant d’un maintenant

au bord d’un Pont Royal... se grisant des amants

s’embrassant au jardin... auprès du Pavillon

conviant au Flore... égarement au salon

 

Sur le Pont d’Austerlitz Vous observe arriver

de l’élégance aisée ventant gent alizé

m’imaginant au vent voguant mille océans

barrant Goélette sur vagues bleues guettant

les endiablés noirs creux... fouettant regard

songeant à vos yeux bleus peignant bel étendard

 

Sur le Pont d’Austerlitz sous un soleil doré

nos regards s’étonnent clignant de l’irisé

et nos mains s’amusent à la reconnaissance

de ce monde perdu... le Temps de l’oubliance

à chiner dans Paris... ce trésor à frissons

Nous rappelant l’orée... du jour à passions

 

Sur le Pont d’Austerlitz soir orangé se pose

deux heures s’écoulant d’une prose et d’osmose

à l’attendre... imbibés... raisons parisiennes

enivrés d'arôme à nos lèvres langoureuses

adossés à se plaire... au couchant de l'adore

d'une Seine  Nous miroitant... la belle aurore

Oli ©…Pont d’Austerlitz

© (P)-30/10  à London (12) Z1

 

 

Tag(s) : #poésie_12syllabes, #Poésie_Paris, #Poésie_Sixain_à_huitain, #poésie_Années_Z
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :