Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Imagine-moi au Pays de tes rêves

Jonglant de la joie de ces mains fous désirs ;

Ô... du jamais ne pourrais tous les chérir

Pour que point l’amour chéri quitte nos sèves ;

On s’oublie parfois les matins soupirés

D’une flânerie s’épuisant au sommeil ;

On s’oublie souvent suspendant le réveil

De l’aventure à coquets mots... mordorés

 

Retenir la nuit Ô notre nuit du songe

S’imagine au matin idoine du Temps

Un Temps partagé se devinant souvent

Sous les baisers se recouvrant d’une allonge ;

Imagine-moi au Pays de tes rêves

Jonglant à l’aube de ces mains fous désirs

Ô du jamais ne pourrais tous les chérir

Pour que point l’amour chéri quitte nos sèves

 

On s’oublie quelquefois les soirs désirés

D’une flânerie prêtant à cet amour ;

On s’oublie souvent à poursuivre le jour

D’une aventure de nos sens colorés ;

Retenir le jour choisi comme cadeau

S’imagine au soir lente offrande à chérir ;

Chérir l’instant jouissant de nos corps d’eau

Nous glisse en un sommeil... celui du désir

 

Imagine-moi au Pays de tes rêves

Pour que point l’amour acquis... quitte nos sèves

Oli ©...Flâneries à Deux

©(P)-07/04  *Laura  (11) Z2

 

 

Tag(s) : #poésie_Années_Z, #Poésie_Sixain_à_huitain, #poésie_07_09_11syllabes, #Poésie_Paris
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :