Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Brisant  reflets mirés et glace de blancheur

d’un jeté de galets bleus Ô vous observiez

l’eau se reformer folle d’une fine couche

d’un sourire confiné comme rassurée

de la légère blessure vite oubliée

ressemblant à l’émotion du jour passé

s’évanouissant de son regret miroité

 

Contant divin instant comme exceptionnel

D’une enfance en aviez guère le souvenir

hormis des légendes chantées d’une grand-mère

fabuleuse vestale du Temps de ses vents

que vous questionniez par amour et par jeu

où vous vous excusiez par amour et regret

du choix à vivre loin du froid et galets bleus

 

Ce mois de février du froid berrichon... doux

de sa blancheur... Ô se moirait à nos côtés

collés telles deux chouettes se réchauffant

d’une rareté brisant les dogmes du froid

et de la rupture convenue un soir gris

du jeté irisé de galets bleus plaisant

grisant nos corps à savourer son velouté

 

Brisant le silence de lèvres d’un baiser

Des mains douces et froides teniez le visage

murmurant l’amour d'un regard... aux galets bleus

goûtant lèvres transies de Vous d’un picoré

effaçant les gris tourments de l’esprit d’un soir

réveillant voyage nitescent de l’espoir

qu’un jour voire demain nous nous retrouverions

 

Au printemps avenant vous m’aurez oublié

de vos mains et lèvres ayant trop attendu

l’indicible espace dévoilé... en vos rêves

la sonate de voix s’enflammant de raison ;

loin serez en contrée boréale et du spleen

et si proche du poison transmis... à mes limbes

ce jour des galets bleus Nous offrant un miroir

Oli ©…les Galets bleus

© (P)-20/03 à Hely *(12) P7

 

 

Tag(s) : #poésie_Années_Pb, #poésie_12syllabes, #Poésie_Sixain_à_huitain
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :