Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tant de mots inutiles se sont envolés

ce matin de cris et non de badinerie

fenêtre ouverte quittant ce fade hémicycle

laissant le lit se déshabiller

nu des soupirs... de leur fantaisie

 

Trop de mots chuchotés un matin

réveillant le parquet endormi de son temps

surprenant les regards au moindre craquement

étonnant les draps froissés jusques à glisser

attirant les corps sous un bruit d’eau

 

Fenêtre ouverte... encor les oiseaux Nous observent

com' surpris de nos mots  balancés de sitôt

com' ravis de cet heureux balbutiement d’eau

cachant les murmures ébahis

de notes... de rires s’écoulant

 

Tant de mots abandonnés là... puis recouvrés

ce matin osé de lèvres se retrouvant

au petit déjeuner et de sa gourmandise

puis de traverser la jolie Seine

jusqu'aux Tuileries en matinale

 

Des mots troublés s’observant encor 

d’un regard parfois pour ces gentils turbulents

des moineaux guettant miettes de nos chauds croissants,

glissant bord de lèvres à voyelles

voguant sur l'arôme d'un thé vert

 

Tant de mots à se dire moment d’au-revoir

juste chuchotés à se découvrir au soir

de regards défiant quelques heures

du baiser gardant en mémoire ce parfum

de l’indicible jusques au soir…

©…Tant de Mots

© (P)-21/05 Mary (12, 9) Z0

 

Philippe X   22 avril 2019 5 h 38 min

la musicalité des mots provient de coeurs qui battent à l’unisson, seuls les silences et les soupirs font écho d’une passion .

Merci pour cette légèreté d’une nuit si élégamment contée.

Tag(s) : #poésie_quintil, #poésie_Bisyllabes, #poésie_Années_Z
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :