Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vagues éclatées Ô nous enchaînent

Au tourbillon fou du Baiser-Roi ;

Enfreintes, lasses rosées déchaînent

Cœurs d’ambre d’un renaître d’émoi…

 

Au frôlé de doigts, au goût taquin,

Gentes lèvres de l’Amant coquin

S’entrouvrent, livrant Voyelle aimée

Chanter fol' rivière parfumée.

 

Passé remonte l’Île du Temps

Jadis données des Amours clamées,

Où se noyaient ivresses aimées

De nos  lèvres étreintes d’instants.

 

Au Touché de ces rosées sucrées

Se murmura la liqueur du Temps ;

Ce doux matin se rappellerait

Fol impérieux à tout battant.

 

Et le Baiser du Prince à foison

Sous un  Vent à caprices d’été,

Libéra l’ivresse à la beauté

Dès l’Aube, noyant rose poison !

 

Tant chanté du bord de l’Océan

Sur un frêle esquif au gré du Vent,

Vagues du beau Baiser oublié

Glissèrent au Puits du supplié !

 

Oli ©Baiser Oublié

© (P)-18/11   (9)*May Q9

 

 

Tag(s) : #Poésie_Quatrain, #poésie_07_09_11syllabes, #poésie_Années_Qb
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :