Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Indécente blanche que cette neige triste

Inlassablement privant l’instant du ciel bleu

Comme les soirs fatigués aux paupières closes

Offertes lentement à vos songes privés

Loin de l’emphase langoureuse à contempler

Imaginant ce regard troublant l’écriture

D’une plume osant un élancé virtuose

 

Indécente neige blanche Vous recouvrant

Quelle idée de se décorer d'un parka bleu

Même le ciel brumeux ne peut Vous découvrir

Endormie comptant et recomptant ses nuages

Composant le blanc manteau parfois tombant gris

Glissant nos regards troublés vers le sol... de traces

Ne cessant d’écrire nos pas... de courts-métrages

 

Indécente neige osant démasquer… frissons

Mêmes frissons que nous chérissons sous les draps

Mêmes frissons se baladant sous doux baisers

Ces mêmes frissons s’échangeant main dans la main

De pensée… ne glissant... se vêtant de propos

Rougissant la page... de désirs embrassés

 

Ô.. débarrassons-nous de la neige indécente

Déshabillons-là de sa blanche âme onctueuse

A Nous recouvrir d’indécence parfumée

Glissant les perles au long des corps attendris

Loin des regards endormis de Dieux alanguis ;

Vois ! nos baisers s’enneigent... à l'amour décent

Oli ©…L'Indécente Neige

© (P)-20/12 à London (12)  Z1

 

 

Tag(s) : #Poésie_Sixain_à_huitain, #poésie_Années_Z, #poésie_12syllabes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :