Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Dès l'aurore au lit se brisant d'un irisé
Sous un chœur soyeux à folles mésanges bleues
S'aperçut Blanche au rose dormant respirer
D'un hâle fruité son rêve savoureux...


Du reflet brillant au soleil nacrant blancs linges
Du rose dormant s’entrouvrant doux sous les draps
Le plaisir des nuits bleues de celui qui la berce
L’éveilla d’un encor charmant... du beau désir


Il l'avait entourée durant nuit du soyeux
De son lin blanc souvent défroissé de ses lèvres
Suivant le rêve vaguant océans et cieux
Délivrant denses parfums l'ayant tant choyé


...Nuit de plaisir vespéral dans ce lin froissé
De doigts fort polissons... Blanche se confia
D'un écrin d'amour saupoudrant folles promesses
Vêtues du pourpre... couleur de la volupté


Point son Prince il était devenu au matin
Seulement l'oreiller à douces nuits coquines
D'osé taquin à le défroisser du plaisir
Saisissant peau... d'agiles doigts se promenant


...À l'orée du matin un soupir du plaisir
Se souvenant bribes d’une nuit onirique
D'un p'tit démon au parfum suave à fruits rouges
Blanche étreignit de doigts complices... la nuit fauve

 

Elle dormait encor les lèvres entrouvertes
Comme réclamant la liqueur ou l'ambroisie
Qu'il évoquait en Être sachant qu'au levé
Ne serait que l'oreiller... dormant en silence


...Pasiphaé blottie... en ses bras pensa... autre
Livrant lèvres humides... larmes d'abandon
Dessinant formes en mémoire de son cœur
Qu'il n'oublie que même oreiller lui convenait


Prince de l’aurore à son soupir éveillé
L'imprégna d'immortel souvenir ce hâlé
Murmuré durant la longue nuit... à rougir
Au moindre effleurement rappelant... le désir


...Le Roi en sa demeure Il est en folles nuits
Plaisir de l'abandon inique entre ses plumes
Roses nuits à rougir de plaisir l'appelant
Au moindre soupir gémissant... soupirant d'aise


Les mésanges réclamant douceurs matinales
En ce blanc dimanche où le sommeil se repose
Lui chuchotèrent un vent doux aux couleurs chaudes
Étourdissant Pasiphaé... à son voyage


...Gazouillant belle heure de saveurs... les mésanges
Frémirent ailes... face à l’abandon de Blanche
Redoublant au sommeil... son duo bien au chaud
Étirant bel oreiller... dans un soupir d'Ô !

Oli ©Lèvres à l'Aurore
©(P) -26/11   Phe (12)  *Y7

(« c’est l’histoire du matin conté d’un oreiller et de sa dormeuse ») Part B

(en bleu, pensée de Blanche)

 

Tag(s) : #Poésie_Quatrain, #poésie_Années_Y, #poésie_12syllabes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :