Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Adossés au muret et contemplant la mer

Les hanches serrées comme d’un commun bonheur

Le désireux bras entourant  l'ardente taille

Ta tête penchée  se reposant sur l’épaule

Murmurâmes un Vent à timbres doucereux

Captivant goélands en quête d’amoureux

 

Se bornant d'un voile nuageux à la scène

Le ciel s’étira d'azur d’une brise reine

Comme Nous conviant de suite à se baigner

Et de nos pieds sableux transis à se tremper

Quoique noroît Nous frisa d'illicites mots

Marquant l'hésitation... à paraître sots

 

L‘écume sembla jouer des pas aspergés

Comme Neptune de ses effets irisés

Osant éprouver nos genoux de p'tits sursauts

Main dans la main délivrant encore des mots

Gaussant des regards effarés de vains planchistes

Nous rendant fiers des pas.... d'attitude sophiste

 

Rieuses s’esclaffaient de jolies pirouettes

Poussant nos têtes à s’estimer girouettes ;

En étions certains vivions l'instant du bonheur

De nos rêves à quérir cette quête d’heur' ;

Lendemain... irions au large sur goélette

Jouant sur l’océan l'eau de notre amourette

Oli ©…Contemplant la Mer

© (P)-05/05       *Lond  (12)Z2

 

 

Tag(s) : #poésie_12syllabes, #Poésie_Sixain_à_huitain, #poésie_Années_Z
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :