Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans la Rue Montalembert, Quartier du Septième Parisien, se promènent chats et même chiens ;

Autant les chats du Septième grimpent au mur ou se glissent sous les voitures garées bord de trottoirs, lors de votre passage soudain, leur paraissant détestable...

Autant les chiens du Septième Vous négligent ne laissant que traces sur ces trottoirs

marquant leurs passages reniflants, Vous ignorant puisque même leurs Maîtres les ignorent ;

-“Ne Vous déplaise, faites attention” sur ces cent mètres, une glissade odorante se risque cahotante Vous laissant pantois face aux rires de Gent, Vous grisant l’envie... d’un mot échappé...

Au bout de la Rue Montalembert, la Rue Sébastien Bottin la prolonge perpendiculairement

étrangement petite où se rencontrent encore des souvenirs canins, au moins dans la partie publique, 

où depuis des années se promène l’air de livres des Editions Gallimard comme de l’évanescence 

des repas canins, Nous rappelant fort qu’ils existent à chaque pas posé...

Nonchalamment, leurs charmants propriétaires s’adonnent à contempler le ciel comme les murs

lors du laisser de friandises de leurs protégés, un portable à l’oreille semblant fort les préoccuper !

Au bout de la Rue Sébastien Bottin se franchit l’austère longue Rue de l’Université  pour 

la Rue de Beaune jusques au Quai Voltaire où encore étrangement les souvenirs canins se taisent ;

-Il faut Vous dire Messieurs-Dames, que cette vieille Rue a perdu son autrefois commerçant

qui naguère Vous conviait à Vous arrêter,  sein de leurs boutiques charmantes ;

Ce jour de l'An 2000, Elle est devenue le fief des Antiquaires pavanant des collections de meubles, d’objets huppés et tableaux de Maîtres, dit-on à rêver un court instant d’autant que les prix ne subliment que les Nantis comme il se murmure parfois à l’angle de l'austère  Rue de Lille,

jolie Rue vénérée de la Caisse des Dépôts, côté Musée d'Orsay, passé la Rue du Bac !

 

Pourtant ces Rues du Septième Vous charment en sachant que vous entrez dans l’espace, amenant raison à prendre sur la droite, la Rue de Verneuil vers le Don Camilo de Jean Vergnes, sis à l'angle au 10 Rue des Saints-Pères, accolé à la calme Demeure  de Serge Gainsbourg, ou sur la gauche, traversant la Rue du Bac, Vous amenant au 53, au Café des Lettres à la Suédoise-Wingstrand,

en belle Cour d’un très vieil Hôtel particulier, où il y fait bon de déjeuner, se reposer d'un thé, dîner

sous une brise estivale ou printanière ; -Rue de Verneuil sur la droite s’oublie, Rue de Verneuil 

sur la gauche se déguste comme si deux mondes s’ignoraient, se retrouvant simplement un soir autour d’un verre, d'un mets, racontant  quelque prosodie du Septième charmant.

Puis au fil des jours, mois, années, se recouvrent des légendes et contes à ce Quartier Parisien protégé et calme remontant même à la Grande Crue de la Seine de 1910, où les barques furent de mise pour se déplacer, tant la Seine se promenait alors à travers  les rues et vieilles fondations....

Jours passant, la Rue Montalembert de son Air Septième, Vous courtise d’une marche plus douce à lever les yeux sur les vieilles pierres de taille, Vous évitant supplice à souvenirs canins, Vous adoptant comme un fidèle du Temps jusques au jour où un antiquaire Vous remarque sans penser à Vous observer comme acheteur providentiel, quoique habitant au 14 Rue de Beaune tout proche de la Rue de Lille, mais juste comme un ami tombé sous le charme du Quartier, un Paladin,

un Pote de passage, avec qui, il est délicieux de conter charades et boniments judicieux.....

Oli ©… Quartier de Montalembert 

© (P)-20/05 à Mary(lb) Z0. An 2000

(depuis 2011, seule la partie privée de la rue S.Bottin reste, l’autre rebaptisée “Rue Gaston Gallimard”)

 

 

Tag(s) : #Poésie_Neuvain_&+, #Poésie_Paris, #poésie_LibSyllabes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :