Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Où êtes-Vous au précieux soir cher Amon ?

M’avez oublié là... bord de Seine en saison

Déjà la promenade aspirée de l’été

S’est déchirée folle et tendue d’un moucheté

Conviant gris Noroît à me fendre en frissons

Ses grises pluies rappelant... des jeux polissons

Nous démarquer des brumes d'alors... un fort tard ;

Me souffleriez-vous là... un rembruni rencard

Abrité sous voûte Parisienne... au soir

Cherchant raison à me plonger dans un vil noir

Moi ! Fidèle ami de Vous Amon... sans remords

De doux souvenirs au Quai Voltaire... à tribord

Resurgissent com' plausibles sous mille grains

D'eaux brillant d'effets dorés... saupoudrant chagrin...

Des silhouettes se rattachant au jadis

Où Vous Madame... aux beaux soirs... enchantiez Paris

Où êtes-Vous Madame au dit-soir du retour ?

Sous cettee voûte Parisienne... à rebours

Le Temps de Nous défile aux lights d'un Boulevard

Vous imagine à l'abri de l'averse d'Art

Fulminant idées... à ce choix de rendez-vous

À scruter Pleine Lune de ces mots à Nous

Ce matin d'un appel convenant au plaisir

Respirant nos cœurs... l'intrépide ardeur... au désir 

 

 

Oli ©Voûte Parisienne

© (P)-22/06  muse(12) * Y8

 

 

Tag(s) : #poésie_12syllabes, #Poésie_Paris, #Poésie_Sixain_à_huitain, #poésie_Années_Yb
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :