Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Elle noircit au fil des mois Ô passant,

Toujours comme assise au mur blanc du musée

Un musée blanc somme toute paraissant

Triste, comme oublié des jours à muffée

 

Elle subit au fil des mois Ô passant,

Des habitudes de petits volatiles

Des souvenirs sans âge la noircissant

Lui donnant un air vieux de peau com' fragile

 

Protectrice un lointain Âge aux vents mauvais

Comme vénérée de passants en prière

Elle n'est plus observée  sur son sommet

 

Pauvre chimère, endeuillée de robe noire

Passant ce premier avril com' clandestin

Elle, l'ingénue défiant tout matin

Oli ©…L'Ingénue

©(P)-01/04….YouC(11)  X1

 

ama_41 01avr 2021Très joli ❤️
Cette belle Ingénue est-elle aussi innocente et aussi fraîche et fragile qu’elle pourrait nous le faire croire ? ! J’adore 🌺💓
Tag(s) : #poésie_confinement, #poésie_Années_X, #poésie_Sonnets_Rondeaux, #poésie_07_09_11syllabes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :