Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Que de mots graciles manquent à ce regard

Exprimant le trouble de Vous en ce miroir ;

Devrais-je à nouveau me devoir clore les yeux

Du devoir insolite à respecter les Cieux

 

Je Vous ai aperçue déambulant troublante

De forme romantique Ô.. quoique fort diffuse

Au miroir d’eau d'un bassin... s’irisant filante

De l’éclat du Ciel dessinant croquis de Muse

 

Etait-ce Vous à l’ombre de ce crépuscule 

Au bout de l'égaré Monde où tout se bouscule

Du vaporeux sentiment s’aveuglant au soir

À l’imaginé se plaisant... tant au miroir

 

Oserais-je alors tréfonds du soir à Vous suivre

D'agile pas fragile sur l’estrade et cuivre

Enjambant la berge au firmament d’un bonsoir

Sur planches en ébène brisant ce miroir

 

Que de mots futiles glissent à ce regard

S’enfuyant épuisé d'observer ce miroir ;

Devrais-je à nouveau enfreindre... drôle de soir

À franchir l’onde troublant... l'opaque couloir

 

Etait-ce Vous à l’irisé du crépuscule

Vous échappant troublée de ce regard glissé ;

Elle s’évapore... belle onde libellule

Jusques à la complainte... de limbe embrassé

 

Oli ©…Miroir d'Eau

©(P)-07/10 à Féileacán ( 12) Y3

 

 
ama_41 29jun 2021 "Elle s'évapore...belle onde libellule..." Que c'est joli !👏❤️
Tag(s) : #poésie_12syllabes, #poésie_Années_Y, #Poésie_Quatrain
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :