Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Se levant, hésitante, mal de tête

Com' désorientée, sans horizon,
D’un corps sans âme ébahi de sommeil
Triste au vent se vampant de joie... inquiète
De traits à joliesse hors raison
En le miroir ennemi du conseil ;
Mary estima l’ennui com' la cause

A vagues tourments, désertant because

 

Démesurés instants au vague à l’âme

Se baladaient en l'esprit com' ailleurs
Ailleurs que Mary redoutait sensés ;
D’un jamais deviendrait la gente Dame

De ce Prince aimé d’un rêve oublieur
Du Monde éteint de désirs insensés

Déshabillant la nuit du mal de Lui
Jusques à le désirer... de l'ennui

 

S’étendit aux anges d'un mal de tête
Com' abasourdie de ce maintenant ;
Y plonger d'un doux rêve com' requête
Devint remède à l’ultime attenant
A lui conter pardon pour l’escapade

Hors du Royaume né de sa ballade.

Mary, Ô.. sombra auprès de Morphée
Le seul avec QUI... devenait la Fée !

Oli© Mal de Lui
©(P)-16/08      (10) *May06  Xo

 

 

Tag(s) : #poésie_10syllabes, #Poésie_Sixain_à_huitain, #poésie_Années_Z
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :